Tenue traditionnelle marocaine femme

Tenue traditionnelle marocaine femme

La tenue traditionnelle marocaine femme est un ensemble de vêtements traditionnels et populaires que le peuple marocain a conservé et conserve encore depuis l’Antiquité. Il ne fait aucun doute que l’habit traditionnel fait partie intégrante du patrimoine marocain. Cette belle diversité dans la tenue traditionnelle du Maroc, qui allie avec elle une variété de cultures, raconte une histoire et un patrimoine divers.

En effet, les Marocains sont fiers de leurs costumes traditionnels en général, et du caftan en particulier, comme l’un des symboles de la culture populaire authentique. Où vous constatez que les femmes marocaines préfèrent encore recourir aux tailleurs plutôt qu’aux modèles modernes.

La couture traditionnelle du caftan marocain se distingue par son appartenance à des régions marocaines réputées. En revanche, la confection fassi se distingue par son originalité ancienne qui allie l’originalité de la perfection aux fils « siciliens » parsemés d’éclat, que la femme fézienne n’accepte pas comme alternative. Il y a la couture rabat, que l’on appelle aussi la couture de magasin, car elle fait de la robe un caftan ample, comme en portaient autrefois les femmes du palais. 

Les origines de la tenue traditionnelle marocaine

La caractéristique la plus importante de l’habit traditionnel au Maroc est la grande diversité qui découle de l’élan et de la diversité culturelle et géographique qui caractérise l’ensemble du pays. L’habit marocain, ainsi que sa culture, a été puisé à travers les âges, dans les différentes cultures qui l’ont traversé, notamment celles qui y ont coexisté. Le caractère amazigh, arabe, andalou, saharien, islamique et même juif et d’autres ont leur marque sur la robe marocaine.

Par ailleurs, le « caftan » marocain, par exemple, est considéré comme l’un des vêtements traditionnels les plus anciens. Pourquoi ? Parce qu’il remonte à l’époque mérinide, mais il s’est répandu en Andalousie, selon certains chercheurs, grâce au musicien irakien « Zaryab », au début du IXe siècle, lorsqu’il s’installe en Andalousie.

En ce qui concerne la technique adoptée dans le tissage des costumes traditionnels marocains, ses origines remontent historiquement à un principe simple. Ce dernier est basé sur le tissage et le pliage d’un vêtement de manière à en faire une robe harmonieuse sur le corps. Son originalité et sa créativité à la fois dans son dessin, sa broderie et son adéquation à ses goûts contemporains.

Type de tenue traditionnelle marocaine femme

Voici une liste bien documentée de costumes traditionnels qui font la beauté culturelle du Maroc.

Caftan

Le caftan est considéré comme l’un des vêtements traditionnels marocains les plus célèbres et les plus beaux.

tenue traditionnelle marocaine femme

Il est fait de robes fines qui s’étendent jusqu’à la cheville. De plus, il prend la forme d’une djellaba avec une embuscade sans couvre-chef et sans col ouvert sur le devant soit sur sa longueur, soit jusqu’à la zone de la ceinture. Il est également brodé de fils d’or ou d’argent ou ils sont tous deux portés ensemble. A ce jour, c’est la tenue de fête qui n’est contestée dans son statut par aucune autre tenue.

Tenue traditionnelle marocaine femme : Djellaba

C’est une longue robe qui s’étend jusqu’à la cheville et a un couvre-chef. Le djellaba pour femme diffère du djellaba pour homme par la façon dont il est brodé et ses couleurs. Par contre, les femmes n’étaient souvent pas très élégantes dans le djellaba. Car elles le portaient par-dessus leurs vêtements pour sortir et l’enlèvent dès qu’elles atteignent le lieu de la fête.

Takchita

La takchita est une longue robe traditionnelle en deux pièces portée par les femmes marocaines, notamment lors des noces et mariages. La mode takchita se caractérise en effet par la qualité des tissus luxueux qui entrent dans sa confection. Il s’agit notamment de ses couleurs audacieuses et harmonieuses. En plus de l’épaisseur de la broderie, et au dessin qui tient compte de l’élément de pudeur, sans affecter la beauté générale. A la tenue, elle peut souvent conférer une sorte de solennité et d’éclat.

Damas

C’est une ceinture dans la robe marocaine traditionnelle. Il est aussi un élément précieux de la tenue traditionnelle marocaine femme. D’une façon très remarquable, il s’enroule autour de la taille et donne au caftan marocain sa forme et augmente son esthétique. Le damas est devenu une caractéristique unique de cette robe marocaine, qu’il s’agisse d’un caftan ou d’une takchita. Sans voile, leur élégance n’est pas totale.

Le damas est souvent fait de soie ou d’un des métaux précieux comme l’or, l’argent ou le cuivre. Le damas est parfois orné de pierres précieuses comme les rubis, les émeraudes et les perles.

Tenue traditionnelle marocaine femme : Al-Jabador

Elle se présente sous la forme d’une chemise courte sans couvre-chef, portée avec un short, ou longue jusqu’à deux pieds

Kandora

tenue traditionnelle marocaine femme

La kandora est une robe à manches courtes, ample et longue qui se caractérise par sa simplicité et sa légèreté. Elle est ornée de broderies au niveau de la poitrine et est portée par les femmes marocaines, notamment à la maison.

Charbel

La Charbel est la chaussure traditionnelle pour femmes opposée au langage des hommes. Mais elle en diffère par les couleurs et les broderies, car elle est plus décorative et élégante pour correspondre au reste des vêtements pour femmes.

Al-branos ou Al-selham

Al-Selham ( Al-branos ou le prince), une robe traditionnelle pour les femmes et les hommes, est un long pardessus qui se place sur l’épaule. Il comprend un couvre-chef et n’a pas de manches. Parmi les villes les plus célèbres qui fabriquent le prince au Maroc (Fès et Meknès), son utilisation est également répandue dans la région nord-africaine du Maghreb. 

Tenue traditionnelle marocaine femme : Hayek

Al-Hayek (à l’origine Al-Hayek est appelé Al-Tahifa) est un habit maghrébin traditionnel d’origine andalouse. Il s’est largement répandu dans tout le Maghreb. C’est en fait une robe de tissu blanc que la femme porte pour couvrir le reste de son corps avec l’ajout de l’entrouvert. Ce dernier est un petit morceau de tissu que la femme met pour couvrir son visage. Mais avec le temps, il est porté par quelques-uns qui ont conservé les coutumes et les traditions.

Yasmina

Rédactrice Web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.